LES LIEUX DE LA LIGURIE

Les sentiers des Cinque Terre

Sentiers et excursions
dans l’environnement magique et évocateur des Cinque Terre.

L’environnement magique et suggestif des Cinque Terre offre de nombreux sentiers de promenades et excursions dans le maquis méditerranéen et le golfe, qui vous permettent de vous immerger pleinement dans l’environnement et d’admirer le panorama des Cinque Terre, composé de la mer splendide et du maquis luxuriant Méditerranée qui orne les collines avec terrasses et oliviers.

Il y a trois chemins principaux dans les Cinque Terre:

Le chemin rouge
Le chemin bleu
Le Chemin des Sanctuaires

LES LIEUX DE LA LIGURIE

Les sentiers des Cinque Terre

Sentiers et excursions
dans l’environnement magique et évocateur des Cinque Terre.

L’environnement magique et suggestif des Cinque Terre offre de nombreux sentiers de promenades et excursions dans le maquis méditerranéen et le golfe, qui vous permettent de vous immerger pleinement dans l’environnement et d’admirer le panorama des Cinque Terre, composé de la mer splendide et du maquis luxuriant Méditerranée qui orne les collines avec terrasses et oliviers.

Il y a trois chemins principaux dans les Cinque Terre:

Le chemin rouge
Le chemin bleu
Le Chemin des Sanctuaires

LE CHEMIN

rouge

Il relie Portovenere et Levanto le long d’un voyage d’environ 35 kilomètres: le chemin de crête, récemment restauré et maintenant entièrement praticable, prend son origine dans le village médiéval de Portovenere et continue le long de ses murs, puis s’ouvrant sur une vue panoramique suggestive sur le golfe et de la mer avec des surplombs rocheux des montagnes Muzerone et Castellana.
Le chemin serpente ensuite en s’approchant des carrières de marbre de Portoro et du fort Muzerone (datant du XIXe siècle), pour atteindre ensuite la ville voisine de Derbi, tour à tour proche du fort napoléonien du mont Castellana. Le chemin continue pour un tronçon le long des pentes rocheuses de la Costa Rossa en ramollissant vers les bois et le village médiéval de Campiglia, puis en continuant vers le col de S. Antonio et la ville voisine de Telegrafo, où le chemin mène à la route pavée qui monte du hameau de Biassa.
Dans les environs, il y a quelques points d’intérêt: l’un est « La Croce », un grand monolithe de grès sculpté par l’homme avec une croix de fer, situé dans une place accessible par le chemin qui mène du col de S. Antonio à la ville par Schiara; en plus, il y a de nombreuses vues panoramiques le long de l’itinéraire sur la crête du Monte Verrugoli, parallèle à la côte.
Le chemin longe ensuite les crêtes des montagnes qui entourent et forment le périmètre du territoire des Cinque Terre, s’étendant à une altitude constante et croisant les chemins et les pistes muletières qui relient les villages du Val di Vara avec ceux de la côte; en particulier, le chemin qui relie l’arrière-pays de La Spezia au premier village des Cinque Terre (à travers les villages de Castê et Carpena), celui qui relie S. Benedetto à Manarola et enfin un ensemble de sentiers qui suivent la crête en plus des points relient les régions de Pignone et Corvara au village de Vernazza.
Une fois derrière la vallée de Vernazza, la crête s’éloigne de la côte et l’itinéraire descend jusqu’à l’embouchure de Drigniana puis continue jusqu’à Termine, où elle rentre sur la route provinciale qui monte de Pignone; au mont Soviore, il continue au-delà vers les crêtes du mont Crocettol et du mont Bardellone, et au col de ce dernier le chemin continue à gauche en descendant vers la Pieve di Montale et enfin vers la plaine de Levanto

LE CHEMIN

rouge

Il relie Portovenere et Levanto le long d’un voyage d’environ 35 kilomètres: le chemin de crête, récemment restauré et maintenant entièrement praticable, prend son origine dans le village médiéval de Portovenere et continue le long de ses murs, puis s’ouvrant sur une vue panoramique suggestive sur le golfe et de la mer avec des surplombs rocheux des montagnes Muzerone et Castellana.
Le chemin serpente ensuite en s’approchant des carrières de marbre de Portoro et du fort Muzerone (datant du XIXe siècle), pour atteindre ensuite la ville voisine de Derbi, tour à tour proche du fort napoléonien du mont Castellana. Le chemin continue pour un tronçon le long des pentes rocheuses de la Costa Rossa en ramollissant vers les bois et le village médiéval de Campiglia, puis en continuant vers le col de S. Antonio et la ville voisine de Telegrafo, où le chemin mène à la route pavée qui monte du hameau de Biassa.
Dans les environs, il y a quelques points d’intérêt: l’un est « La Croce », un grand monolithe de grès sculpté par l’homme avec une croix de fer, situé dans une place accessible par le chemin qui mène du col de S. Antonio à la ville par Schiara; en plus, il y a de nombreuses vues panoramiques le long de l’itinéraire sur la crête du Monte Verrugoli, parallèle à la côte.
Le chemin longe ensuite les crêtes des montagnes qui entourent et forment le périmètre du territoire des Cinque Terre, s’étendant à une altitude constante et croisant les chemins et les pistes muletières qui relient les villages du Val di Vara avec ceux de la côte; en particulier, le chemin qui relie l’arrière-pays de La Spezia au premier village des Cinque Terre (à travers les villages de Castê et Carpena), celui qui relie S. Benedetto à Manarola et enfin un ensemble de sentiers qui suivent la crête en plus des points relient les régions de Pignone et Corvara au village de Vernazza.
Une fois derrière la vallée de Vernazza, la crête s’éloigne de la côte et l’itinéraire descend jusqu’à l’embouchure de Drigniana puis continue jusqu’à Termine, où elle rentre sur la route provinciale qui monte de Pignone; au mont Soviore, il continue au-delà vers les crêtes du mont Crocettol et du mont Bardellone, et au col de ce dernier le chemin continue à gauche en descendant vers la Pieve di Montale et enfin vers la plaine de Levanto

LE CHEMIN

Bleu

Le deuxième chemin des Cinque Terre est le Chemin Bleu, qui longe la mer. Le chemin commence par la célèbre Via dell’Amore, célèbre dans le monde entier comme l’une des principales attractions des Cinque Terre: la Via dell’Amore relie Manarola à Riomaggiore, offrant de splendides vues panoramiques, puis bifurque avec des chemins et des escaliers mineurs qui traversent et relient les villages des Cinque Terre.

LE CHEMIN

Bleu

Le deuxième chemin des Cinque Terre est le Chemin Bleu, qui longe la mer. Le chemin commence par la célèbre Via dell’Amore, célèbre dans le monde entier comme l’une des principales attractions des Cinque Terre: la Via dell’Amore relie Manarola à Riomaggiore, offrant de splendides vues panoramiques, puis bifurque avec des chemins et des escaliers mineurs qui traversent et relient les villages des Cinque Terre.

LE CHEMIN

Le Chemin des Sanctuaires

Le troisième chemin est le VIA DEI SANTUARI, et c’est le chemin qui vous permet d’explorer les anciens sentiers des Cinque Terre et qui relie les sanctuaires et les lieux de culte de la région: en fait, en plus d’offrir des vues inoubliables et la beauté de l’oasis naturelle et du maquis méditerranéen, chacun des villages des Cinque Terre possède un sanctuaire, généralement situé au-dessus du reste du pays. Il est possible de parcourir tout le chemin à pied pour profiter du panorama splendide et spectaculaire, ou de faire une excursion à vélo ou à cheval.
La Via dei Santuari commence près de La Spezia, sur la montée de Biassa, et se ramifie dans les montagnes derrière les cinq villages des Cinque Terre: c’est un chemin qui vous permet de découvrir et d’en apprendre davantage sur le fort patrimoine culturel et religieux de la communauté de la région, qui a des racines riches et anciennes. Le premier arrêt est représenté par le sanctuaire de Notre-Dame de Montenero à Riomaggiore, datant du 14ème siècle: le sanctuaire, dédié à la Vierge, a été construit sur un bâtiment encore plus ancien (datant du 7ème siècle) et sa place offre une vue panoramique complète. de Portovenere à Monterosso.
Le deuxième arrêt est le sanctuaire de Notre-Dame de la Santé à Volastra, également construit près de Riomaggiore avec une architecture romane: tout autour, les terrasses et les côtes offrent une vue sur le paysage typique des Cinque Terre.
En continuant vers San Bernardino (un lieu appelé ainsi en l’honneur du saint de Sienne), vous atteignez le troisième sanctuaire du chemin, le sanctuaire de Notre-Dame de Grace.
Enfin, il existe deux autres sanctuaires: celui de Nostra Signora di Reggio (au-dessus de Vernazza) et Nostra Signora di Soviore (au-dessus de Monterosso). Le premier est célèbre pour la peinture de la Vierge noire (appelée « l’Africaine » par les fidèles) et pour le festival qui lui est dédié qui se tient le premier dimanche d’août et attire de nombreux pèlerins. Le second contient un important patrimoine historique et remonte au VIII-IX siècle: selon les histoires transmises au fil du temps, les réfugiés d’Albereto (détruits par les Lombards en 629) étaient dirigés par une colombe au point où une statue de la Vierge a été retrouvée et, plus tard, la chapelle et le sanctuaire que nous connaissons aujourd’hui ont été construits; des festivals et des événements d’été ont également lieu près de ce sanctuaire, attirant de nombreux villageois et touristes.

LE CHEMIN

Le Chemin des Sanctuaires

Le troisième chemin est le VIA DEI SANTUARI, et c’est le chemin qui vous permet d’explorer les anciens sentiers des Cinque Terre et qui relie les sanctuaires et les lieux de culte de la région: en fait, en plus d’offrir des vues inoubliables et la beauté de l’oasis naturelle et du maquis méditerranéen, chacun des villages des Cinque Terre possède un sanctuaire, généralement situé au-dessus du reste du pays. Il est possible de parcourir tout le chemin à pied pour profiter du panorama splendide et spectaculaire, ou de faire une excursion à vélo ou à cheval.
La Via dei Santuari commence près de La Spezia, sur la montée de Biassa, et se ramifie dans les montagnes derrière les cinq villages des Cinque Terre: c’est un chemin qui vous permet de découvrir et d’en apprendre davantage sur le fort patrimoine culturel et religieux de la communauté de la région, qui a des racines riches et anciennes. Le premier arrêt est représenté par le sanctuaire de Notre-Dame de Montenero à Riomaggiore, datant du 14ème siècle: le sanctuaire, dédié à la Vierge, a été construit sur un bâtiment encore plus ancien (datant du 7ème siècle) et sa place offre une vue panoramique complète. de Portovenere à Monterosso.
Le deuxième arrêt est le sanctuaire de Notre-Dame de la Santé à Volastra, également construit près de Riomaggiore avec une architecture romane: tout autour, les terrasses et les côtes offrent une vue sur le paysage typique des Cinque Terre.
En continuant vers San Bernardino (un lieu appelé ainsi en l’honneur du saint de Sienne), vous atteignez le troisième sanctuaire du chemin, le sanctuaire de Notre-Dame de Grace.
Enfin, il existe deux autres sanctuaires: celui de Nostra Signora di Reggio (au-dessus de Vernazza) et Nostra Signora di Soviore (au-dessus de Monterosso). Le premier est célèbre pour la peinture de la Vierge noire (appelée « l’Africaine » par les fidèles) et pour le festival qui lui est dédié qui se tient le premier dimanche d’août et attire de nombreux pèlerins. Le second contient un important patrimoine historique et remonte au VIII-IX siècle: selon les histoires transmises au fil du temps, les réfugiés d’Albereto (détruits par les Lombards en 629) étaient dirigés par une colombe au point où une statue de la Vierge a été retrouvée et, plus tard, la chapelle et le sanctuaire que nous connaissons aujourd’hui ont été construits; des festivals et des événements d’été ont également lieu près de ce sanctuaire, attirant de nombreux villageois et touristes.

Celles-ci sont rejointes par un réseau dense de sentiers secondaires qui relient les deux premiers sentiers (Rosso et Azzurro) et traversent tous les villages et villes des Cinque Terre.
D’autres sentiers permettent à la place de faire de la randonnée et d’atteindre les points d’intérêt situés sur la côte..

Celles-ci sont rejointes par un réseau dense de sentiers secondaires qui relient les deux premiers sentiers (Rosso et Azzurro) et traversent tous les villages et villes des Cinque Terre.
D’autres sentiers permettent à la place de faire de la randonnée et d’atteindre les points d’intérêt situés sur la côte..